Mercredi 3 décembre 2008 à 14:48

Voici pour vous une compilation des meilleurs titres de Dadawa. Il s'agit donc d'un album qui n'existe pas vu que je l'ai inventé. Il n'y aura aucun conseil vu que je conseille toutes les chansons et aucune note vu que j'ai choisi mes pistes préférées. J’espère que nos avis pourront coïncider.
__________________________________________


BEST of Dadawa
de Dadawa

Langue: Chinois
Genre: Traditional Music
Fiche de l'artiste: clik


http://yumenokatachi.cowblog.fr/images/Musique/Decouvertes/dec00.jpg

DOWNLOAD

Tracklist

01 Zhouma of Zhoumas
02 Di Wei Shin Kan, New Wei Shin Kan
03 In the Setting of the Sun (Pv)
04 Sister Drum (Live)
05 Satori
06 The Sixth Dalai Lama's Love Song
07 Flown Away
08 The Turning Scripture
09 Himalayans
10 A Story About A Red-Crested Cran ~live~ (Bonus Track)



http://yumenokatachi.cowblog.fr/images/Musique/Decouvertes/dec01.jpgMon Avis
Dadawa est une artiste chinoise qui se prend pour une tibétaine. Elle laisse complètement de côté ses origines pour s'installer dans la région de son cœur dans laquelle elle s'imprègnera de la culture tibétaine. Bien qu'elle chante en chinois, ses albums ressemblent énormément à ceux des tibétains et, à la surprise de tout le monde, sont bien accueillis par le public. Son deuxième album, Sister Drum, se vendra tout de même à 2 millions d'exemplaires ce qui n'est pas rien. Après avoir parcouru le monde pour présenter ses documentaires, elle revient avec un quatrième album en 2006 qui renoue plus avec ses origines chinoises qu'avec sa culture de substitution. Pourtant, la qualité n'en pâtit pas et l'album se hisse au même niveau que les trois précédents. Ici, je vous propose une compilation imaginaire avec toutes les chansons que j'ai aimées chez cette artiste. En espérant que cela vous plaira!
Pour bien commencer, commençons fort! Zhouma of Zhoumas est un morceau entraînant, je trouve, et le style de Dadawa est bien marqué dans cette piste-ci. Tout au long de l'album, vous comprendrez que Dadawa scande ses mélodies tout en laissant couler son chant une fois fluide, une fois haché. Zhouma of Zhoumas reprend ses deux caractéristiques et les exploite à merveille! Après ça, dans le même style, on a Di Wei Shin Kan, New Wei Shin Kan. Même si la chanson commence doucement, elle se transforme rapidement pour devenir une sorte de chant nomade entraînant que l'on se chante lorsqu'on traverse de grandes étendues désertes pour se donner du courage. Il y a aussi un petit point que j'ai aimé dans cette chanson et qui en freinera plus d'un, il s'agit des brefs cris de bébé insupportables que Dadawa lance au milieu et à la fin de sa chanson. Je les aime! XD On arrive ensuite à In the Setting of the Sun dont j'avais déjà présenté le clip. Pleine de poésie et de notes saccadées, le morceau est d'une originalité surprenante. Comme toujours, très peu d'instrument avec, ici, à peine un accordéon et une flûte traversière. Doux et brutal, In the Setting of the Sun paraîtra bizarre aux oreilles de certains tandis qu'il sonnera comme un chef-d’œuvre aux oreilles d'autres. Vous comprendrez que je fais partie de cette seconde catégorie. On en arrive à Sister Drum. Il me faut bien avouer qu'au début j'étais peu friande du style de Dadawa. Malgré tout, cette chanson m'a directement frappée. Pas pour ses couplets doucement chantés et pour cette douceur dégagée en ce début de morceau. Non, c'est pour ce refrain ô combien convaincant qui me fait penser aux chants d'un paysan en train de labourer la terre de son champ ou même du vagabond qui explore de grandes contrées rocheuses qu'aucune âme n'avait visitées avant lui. Bref, encore une fois, Dadawa invite au voyage et ce durant le refrain qu'on se languira d'entendre. Je pense que là est le point fort de la chanson. C'est comme si les couplets étaient là pour qu'on désire encore plus écouter le refrain. Allez, on se repasse encore une fois le refrain avant de passer à Satori. Satori est magnifique dans le sens où on sent la chanteuse s'effacer complètement pour donner une interprétation réussie mais en même temps légère. Certains s'ennuieront de l'écouter. Pourtant, en fermant les yeux et en ayant un grain d'imagination, on peut voir (moi en tout cas XD) une région dévastée, dépeuplée mais pourtant pleine de sérénité. On retrouve tout un univers pour cette chanson. C'en est magnifique!
http://yumenokatachi.cowblog.fr/images/Musique/Decouvertes/dec02.jpgBon, allez, finis de rêvasser! Ou en tout cas, restez aux aguets. The Sixth Dalai Lama's Love Song est le genre de chanson que j'appelle "chanson-évolution". Au fur et à mesure de son écoute, elle se métamorphose. On passe d'un silence absolu à une montée de son soudaine vers la fin. Ici, on commence donc avec des aboiements de chiens. Puis, un vide. Ensuite Dadawa commence à chanter doucement. Très doucement, comme elle le fait si bien. Vous commencez à comprendre, elle fait sa douce, monte un peu pour les refrains et les clôture avec des chœurs bruyant qui la rejoignent. Puis, on retombe dans un calme profond. On refait comme au premier refrain sauf que la deuxième fois, ça ne se calme pas. A la place, on entend un coup de tonnerre violent, de la pluie diluvienne, un grand bruit et une Dadawa qui nous sert de magnifiques vocalises avant d'être inondée sous les chœurs achevant ainsi la chanson. Je ne sais pas pour vous, mais, moi, j'aime énormément! Après ce morceau, on arrive à Flown Away qui est l'un des meilleurs de Dadawa. C'est en quelque sorte une forme plus aboutie ou en tout cas plus violente de In the Setting of the Sun. Le morceau est rythmé uniquement d'instruments à corde qui comme pour sa consœur se font scander. Le chant de Dadawa épouse parfaitement le côté convulsif de la mélodie avant qu'elle n'explose littéralement dans un cri à la fin du refrain. Vraiment, je fonds! Après ce morceau que j'affectionne tout particulièrement, on en retrouve un autre que j'aime aussi beaucoup. The Turning Scripture est magnifique en particulier pour son refrain qui contraste énormément avec les couplets. Tout comme Sister Drum, la première partie de la chanson est sombre et les paroles sont à peine prononcées. On force sur le côté dramatique quand soudain, alors qu'on ne s'y attend pas, la chanson prend de l'ampleur et Dadawa éclate dans un refrain où elle tue sa voix au point de la rendre rocailleuse. J'aime! Après ça, on arrive (déjà) au dernier morceau que j'ai à vous proposer. Pour la dernière piste, je vous ai réservé une petite surprise. Comme on dit, le meilleur pour la fin. Sauf qu'ici, le mot meilleur ne me semble pas adapté tellement Himalayans est une merveille. Il s'agit d'un concentré de béatitude et de relaxation. De la douceur à l'état pur! Composée de chants tibétains, Dadawa et sa voix vous offre le must du rêve et du dépaysement. Et la chanson porte bien son titre. On se croirait traverser, tel un aigle, l'Himalaya en plein printemps. Comme d'habitude, Dadawa nous la sert avec son vibrato à part et je dois dire que ça rend Himalayans encore plus belle. A écouter et à repasser encore et encore tellement la magnificence a touché cette chanson! En bonus, je vous offre le mp3 d'un très beau live de Dadawa. Il me semble qu'il s'agit d'une chanson traditionnelle qui ne fait donc pas partie de sa discographie. Contrairement à d'habitude, on a droit à un orchestre ce qui change de ce que vous aurez pu entendre tout au long de cet album-made-by-me que je vous ai proposé. Je voulais absolument la mettre, déjà comme ça j'aurai mis 10 chansons et que 10 est un beau chiffre (non je rigole XD), mais surtout parce que la chanson est vraiment belle. Le couplet est aussi mélodieux et captivant, que le refrain est frissonnant. De plus, les aiguës maîtrisés de Dadawa sont très agréables à écouter! J'espère qu'il en sera de même pour vous!
Bon, venons à notre conclusion. D'abord, je tenais à signaler qu'avant de commencer ma critique je n'ai pris aucune substance hallucinogène et que ce n'est que par le fruit de mon imagination et par la splendeur des chansons de cette artiste que j'ai pu me créer des paysages et des scènes aussi précises (j'aurai pu donner tous les détails mais j'aurai eu une trentaine de lignes supplémentaires XD). Je vous offre ici le voyage et l'évasion en mp3. Ne passez pas à côté, ça ne coûte rien d'essayer. Au début, vous aurez un peu de mal vu que ça peut paraître un peu spécial. Mais n'éteignez pas votre lecteur mp3, votre ordinateur, que sais-je? Prenez la peine d'écouter jusqu'au bout. Oubliez le nouveau clip d'Ayumi Hamasaki et attardez-vous sur Dadawa. Elle le mérite amplement! Puissiez-vous aimer autant que moi! ^^

Par iggychu le Mercredi 3 décembre 2008 à 17:22
Je connais pas, mais les images sont splendides *o*
Par Hixi le Mercredi 3 décembre 2008 à 20:23
Merci c'est une très bonne idée, j'avais pas trop envie de dl un album, mais la vu que c'est ta sélection je peux mieux me laisser guider^^
Par urashimasenpai le Mercredi 3 décembre 2008 à 21:13
Un best-of d'une artiste incommensurable made-of par yumenokatachi ?
C'est dire si je dois sauter sur l'occasion XD
Impressions après écoute (si ma connexion ne m*rde pas pendant le téléchargement, sinon....)
En tout cas le moins qu'on puisse dire c'est que tu as apprécié XD
Ps: Arigatou pour ton intérêt sur mon skyblog XD
Par Bloody Mary le Jeudi 4 décembre 2008 à 20:49
Merçi pour cette belle découverte. :)
Par Ayumifan le Samedi 6 décembre 2008 à 20:35
J'ai bien envie d'écouter ton Best inventé, je me le prendrais probablement dans la semaine XD On verra si j'aime bien ou pas ;)
Par sweet-heaven le Dimanche 7 décembre 2008 à 14:36
Oulà O__O sa fait 104 ans que je suis pas venue ici xD
Du coup, je sais même plus qui est qui O_o. Bon, je téléchargerai ce best MADE IN YUME XD une fois que j'aurais écouté.. le deuxième album de de DZ Ozma u__u. Oui je suis curieuse xD
Par Balder le Mardi 6 janvier 2009 à 14:11
Je me répète peut être mais...c'est surement ma DECOUVERTE de l'année!!il y a un truc...comme de la magie dès qu'on écoute ces morceaux ^^,mes préférées sont himalayans,"Zhouma of Zhoumas","Di Wei Shin Kan, New Wei Shin Kan",(qui m'a réellement fait ...le mot c'est "voyager" non?),ainsi que "sister drum" et "flown away"(mais je préfère "In the Setting of the Sun" en comparaison^^).Quand au live...c'est mélancolik et magnifik à la fois,j'adore.J'aimerais juste savoir ce qu'elle dit ^^.En tout cas merci...ce fut réel moments de bonheur.ciao^^
Par YUUKO le Dimanche 21 juin 2009 à 0:50
Je n'est pas hesiter a dl ton best-of et etant donner qu'on a a peut prés les mêmes gout, je me suis dit que sa pouvait être pas mal.
J'avais pas tort! Flow away tourn en boucle sur mon portable et mp4 ainsi que The Sixth Dalai Lama's Love Song.
Par ray ban pas cher le Jeudi 8 septembre 2016 à 2:55
Je l'emmènerai voir un marabout pour l'exorciser de son manque d'expression.
Par victoria secret italia le Mercredi 12 octobre 2016 à 8:48
Et on s'en rend aussi compte sur Độc Huyền Cầm.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://yumenokatachi.cowblog.fr/trackback/2737964

 
Créer un podcast